19/11/2008

Un cartel avec le Kartel !

 

Souvenez-vous, à l’occasion du 1er avril dernier, « Wemmel en clair » n’avait pas dérogé à la tradition du « poisson d’avril » en évoquant la création d’un cartel entre les IC et le Kartel WEMMEL. Ce poisson avait semble-t-il fait mouche au vue des réactions enregistrées à l’occasion de sa diffusion et de l’inquiétude suscitée parmi certains membres de la LB dont au premier chef Marcel Van Langenhove qui en a vu bien d’autres au cours de ces derniers mois.

 

Quelques mois plus tard, et voilà que la réalité dépasse la fiction ! C’est ainsi que le conseil de ce mois de septembre a vu la confirmation d’une nouvelle alliance entre les IC, le Kartel WEMMEL et le Vlaams Belang ! Rien de moins !

 

Mais quand on sait que cette alliance contre nature dispose d'une majorité de 12 sièges (6 IC + 5 Kartel WEMMEL + 1 Vlaams Belang) contre 11 à la LB, c'est loin d'être neutre même si cela reste totalement incompréhensible surtout quand on se souvient des propos tenus dans la presse par Roberto Gallucio (IC-PS) au début de cette législature quant à la prétendue collusion entre la LB et le Vlaams Belang.

 

D’aucuns diront encore que j’exagère mais il se fait que tant le « Het Nieuwsblad » que récemment « De Zandloper » ont fait écho de la naissance de ce cartel entre la liste flamande WEMMEL et les IC à l’occasion du vote de plusieurs points inscrits à l’ordre du jour de ce conseil de septembre. Ces deux médias flamands concluant d’ailleurs que cette situation était inédite dans le sens où la Liste du Bourgmestre se voyait mise hors jeu pour la première fois depuis 36 ans !

 

Pour rappel, depuis autant d’années, la vie politique wemmeloise était dominée par La Liste du Bourgmestre qui disposait d’une majorité absolue et écrasante au point d’avoir réduit l’opposition à sa plus stricte expression.

 

Suite à la création d’une liste d’Intérêts Communaux (IC) regroupant d’anciens membres de la Liste du Bourgmestre, dont Roger Mertens, conseiller communal LB sortant, et de candidats issus du PS pour des questions d’opportunités personnelles, ainsi que des représentants de partis non représentés jusqu’alors au conseil à savoir le FDF et les Ecolos, la Liste du Bourgmestre avait perdu sa majorité absolue en décrochant tout de même 11 sièges mais en loupant de peu la majorité absolue pour un seul siège.

 

En l’absence de toute possibilité d’accord avec les IC, la LB et le Kartel WEMMEL avait réussi à trouver un modus vivendi, sans pour autant conclure un accord de majorité, afin de sortir de l’impasse quant à la question de savoir qui allait être le premier magistrat de notre commune via une formule où Marcel Van Langenhove (LB) et Christian Andries (LB) deviendraient tour à tour bourgmestre pendant une période de 3 ans.

 

Certes, au cours des deux dernières années, des votes, que l’on peut qualifier de votes en âme et conscience, avaient permis de dégager des majorités alternatives sur l’un ou l’autre point mais jamais de manière concertée comme cela s’est bel et bien passé le 25 septembre dernier.

 

C’est ainsi que le conseiller communal flamand Walter Vansteenkiste (Kartel WEMMEL) fut désigné en urgence à la tête de la Commission Finances alors que le point n’était même pas inscrit à l’ordre du jour du conseil grâce à la complicité des IC et du Vlaams Belang suite au forcing du Kartel WEMMEL.

 

Tout ceci contre l’assentiment de la LB qui ne souhaitait pas voir arriver Walter Vansteenkiste à la tête de cette commission tant que ce dernier, qui est également président de l’asbl communale Wemmel Sport, continuait à s’asseoir sur la décision prise par le conseil de nommer la conseillère communale francophone Marie-Françoise Govaere-Laurent (LB) au poste d’administratrice de cette asbl en remplacement de Julie Briclet (LB).

 

Vous me direz que c’est du poto-poto politique qui n’intéresse que peu les wemmelois. Ce à quoi je ne peux vous donner tort. Mais toujours est-il que les IC ont préféré s’allier au Kartel WEMMEL pour désigner un candidat issu d’une liste flamande pour présider à la destiné de la commission des Finances au lieu de marquer l’ancrage francophone…Comprenne qui pourra !

 

A lire la presse flamande, il semble que la monnaie d’échange ait été l’adoption de la proposition de Robert Delille (Ecolo) de réglementer l’affichage électoral comme il en avait déjà fait la proposition en juin dernier mais sans succès à l’époque.

 

La deuxième fois fut donc la bonne puisque les IC ont, cette fois-ci, réussit à rallier au Vlaams Belang le Kartel Wemmel qui n’était pourtant pas favorable à l’idée de donner au Vlaams Belang une même surface d’affichage que les autres partis démocratiques. Bernard Carpriau (LB) tenta bien de faire valoir cet argument mais en vain au vu du résultat du vote sans appel du nouveau cartel IC-Kartel WEMMEL-Vlaams Belang en faveur d’une mesure qui constituera immanquablement une rupture du cordon sanitaire dans notre commune.

 

Autre point défendu conjointement par le cartel IC-Kartel WEMMEL-Vlaams Belang fut la demande de Raf De Visscher (Kartel WEMMEL) de confier au collège le soin de proposer prochainement un règlement pour l’occupation des salles communales afin d’en déterminer les conditions d’accès et d’occupation.

21:58 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

C'est du propre !

 

La propreté est devenue un thème politique en vogue et pour cause vu la malpropreté de nos rues, le  peu d’entretien des parcs ou des plaines de jeux de notre commune.

 

Il n’y a pas un conseil où l’échevin de l’environnement, Herman Vander Voorde (Kartel WEMMEL) n’est pas mis sur la sellette tant par Didier Noltincx (LB-MR) que par le Docteur Coomans de Brachène (LB) sans qu’on puisse dire que la situation sur le terrain s’améliore.

 

Face à cette situation, Didier Noltincx proposa la création d’un service de propreté publique au sein de l’administration s’inspirant ainsi de ma suggestion émise lors de la dernière campagne électorale de créer un « Wemmel Propre » à l’instar de ce qui se fait en région bruxelloise ainsi que l’adoption d’un règlement-taxe qui a pour objectif de faire payer au pollueur les frais de nettoyage inhérent à la remise en ordre de l’espace.

 

Non content de faire payer le pollueur, le projet de règlement s’attaque également aux tags, à l’affichage sauvage, à la pollution des avaloirs et l’ensemble des salissures que l’on constate. Une taxe serait fixée : 80 euros pour le dépôt de sacs poubelles non conformes, 125 euros pour les dépôts clandestins, 150 euros pour le nettoyage de tags et de graffitis, 200 euros pour la vidange d’un ou de plusieurs avaloirs suite à un déversement volontaire ou accident comme ce fut le cas à proximité du Markt il y a quelque temps.

 

Si le principe d’un tel règlement-taxe fut approuvé par le conseil, la suggestion de créer un réel service propreté suscita une polémique entre le Kartel WEMMEL et Didier Noltincx. Tant pour Herman Vander Voorde qui détailla les mesures prises pour l’entretien des plaines de jeux que pour Walter Vansteenkist (Kartel WEMMEL), il n’y a pas de plus-value à la création de ce service ! D’ailleurs ceux-ci demandèrent qu’est-ce que ce service allait bien pouvoir faire…

 

Hallucinant comme réaction ! Si dans toute commune, il y a un service « propreté » chargé du balayage des rues et un service « espaces verts » chargé de l’entretien des parcs, à Wemmel il n’y pas de distinction et tout le monde fait un peu de tout sans compter qu’il n’existe aucun matériel spécifique pour assurer l’entretien des rues et trottoirs.

 

Certes, il y a quelques années, une petite balayeuse avait été achetée pour un montant de 35.000 euros mais ne circule plus pour cause de défectuosité et d’inadéquation au travail demandé ! Pour le reste, les ouvriers disposent d’une petite voiturette et de pinces…Alors que d’autres communes ont décidé d’investir dans du matériel (aspirateurs de rues, balayeuses modernes, compacteur, avaleuses,…) et de mécaniser le travail pour plus d’efficacité, notre commune reste à la traîne ! D’aucuns n’hésitant pas à revenir avec la veille rengaine selon laquelle chaque propriétaire se doit de nettoyer son trottoir sans tenir compte de l’évolution de la société.

 

Ne faut-il quand même pas donner un signal à la population s’est ému le Docteur Coomans ?

 

C’est alors qu’Herman Vander Voorde dévoila sa proposition d’action « Wemmel Propre » pour donner un coup de balai dans Wemmel en faisant appel à des volontaires qui souhaiteraient s’occuper de leur quartier en organisant une action de nettoyage 9 à 10 fois par an.

 

In fine, Walter Vansteenkiste suggéra de tenter l’expérience tout en laissant le soin à l’échevin de l’environnement de revoir le fonctionnement de ses services et d’évaluer les résultats dans 6 mois.

07:53 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

18/11/2008

Héros malgré lui !

 

Christian Andries (LB) inverserait-il les facilités ? En programmant une soirée dans le style « exploration du monde » consacrée à la Chine en français, c’est du moins l’avis du Kartel WEMMEL qui n’hésita pas à déposer une plainte auprès du Gouverneur alors que quelques jours auparavant l’Inde était programmée en néerlandais cette fois.

 

On savait que la Belgique est le berceau du surréalisme mais à ce point ! Comme le souligne l’intéressé dans la DH, aucune plainte n’avait été formulée à l’occasion de la programmation en italien de Nabucco ou lorsqu’un cœur gallois s’est produit en anglais. De même pour les Bandouristes ukrainiennes en russe. Seules les activités en français semblent poser problème !

 

Après examen de la plainte, le Gouverneur estima qu’il n’y avait rien à redire ! Bonne nouvelle pour les 170 wemmelois qui avaient participé à la soirée.

 

L’évènement aurait pu rester confidentiel s’il n’avait pas été évoqué par le Ministre de la Communauté française Marc Tarabella (PS) lors de la 32ème Fête du Peuple fouronnais où Christian Andries devient héros malgré lui de cette fête et dont je vous livre ci-dessous le commentaire que l’on peut trouver sur le blog « fourons.skynetblogs.be » de Jean-Louis Xhonneux.

 

Notons tout de même qu’il est piquant qu’un ministre socialiste prenne en exemple l’action de Christian Andries alors que le président de la fédération bruxelloise du PS, Philippe Moureaux, s'était à l’époque indigné du choix des élus libéraux francophones du conseil communal de Wemmel, Bernard Carpriau et Didier Noltincx, de soutenir la présentation de Marcel Van Langenhove comme bourgmestre, et le partage du maïorat de celui-ci avec un autre élu flamand, Christian Andries, à mi-mandature. Comme quoi !

 

 

Qui connaît Christian Andries?

Le Ministre Marc Tarabella a interpelé le public présent à la 32ème Fête du Peuple fouronnais en lançant cette question: "Qui connaît Christian Andries?" et personne n'a répondu. Il s'agit pourtant de l'échevin de la Culture de Wemmel et, selon certaines sources, futur bourgmestre de cette commune à facilités de la périphérie bruxelloise.

L'échevin Christian Andries, en charge de la Culture à Wemmel, écope d'une plainte pour avoir programmé un film en français au centre culturel.

Voilà ce qu'écrivait RTL-Info sur son site vendredi dernier.

La plainte, déposée par le cartel flamand Wemmel (NVA, CD&V, SPA), vise la projection de deux films touristiques, l'un en néerlandais l'autre en français, suivi d'un dialogue bilingue avec les réalisateurs. Aucune plainte n'a été formulée lors de la programmation de films en italien, en anglais, en gallois ou en russe, indique l'échevin selon lequel "il suffit de programmer une activité en français pour qu'il y ait dépôt d'une plainte".

Et Philippe Leruth rebondit sur cette affaire sur son blog en écrivant à propos de la représentation des Francophones de Belgique au XIIème Sommet de la Francophonie par Yves Leterme: Quand il s'agit de promouvoir et illustrer le français, nos Premiers ministres flamands sont bien mal placés pour s'exprimer dans de telles assemblées. Ou alors, il faudrait y expliquer pourquoi un échevin de Wemmel, Christian Andries, se fait conspuer quand il présente un film français en français au ciné-club local, mais pas s'il présente en allemand un film allemand, ou en anglais un film anglais. L'anecdote a été citée ce week-end à la Fête du Peuple fouronnais par Marc Tarabella, bourgmestre d'Anthisnes et ministre wallon. Après lui, l'échevin francophone et ancien bourgmestre, José Smeets, a rappelé les conditions dans lesquelles les conseillers francophones doivent assumer leur mandat à Fourons: interdiction de s'exprimer dans leur langue au conseil commmunal; obligation de soumettre leurs questions, en néerlandais, cinq jours avant la réunion du conseil; interdiction d'interpeller le bourgmestre sur ses réponses... Dans bien des pays africains, présents au Sommet de Québec, et naguère décriés pour leurs régimes, la pratique démocratique est plus poussée qu'à Fourons. Si un de leurs présidents ou de leurs Premiers ministres a interpellé Yves Leterme à Québec, à ce propos, on serait curieux de savoir quelle réponse notre Premier ministre leur aura donnée. Peut-être aura-t-il invoqué l'incapacité intellectuelle des francophones à apprendre une autre langue que la leur?

20-10-2008, 22:10:30 Jean-Louis Xhonneux

22:46 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La semaine de la BIB

 

Cette année la BD fut mise à l’honneur lors de la traditionnelle semaine de la bibliothèque. Tout d’abord une superbe expo fut organisée, à l’initiative de Christian Andries (LB), à la Villa Beverbos en l’honneur du dessinateur wemmelois Mazel qui travailla avec les plus grands (Peyo, Greg, Morrsi, Hergé et Franquin) tout en étant l’auteur-dessinateur des Paparazzi, les Mousquetaires et autre Jessie James.

 

Le 9 octobre dernier se déroulait le vernissage de l’expo en présence de nombreux wemmelois et d’une délégation d’enfants de l’école francophone qui ont rendu hommage à celui qui a créé le logo de l’école. Vous savez le petit bonhomme qui enjambe l’école en disant « elle est chouette mon école » !

 

Mazel1Mazel5Mazel4Mazel7

09:14 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

17/11/2008

Vite dit

 

Le compte communal de l’exercice 2007 se clôture pour les dépenses de fonctionnement à l’exercice propre avec un déficit de près de 700.000 euros pour un déficit budgété initialement de 1,5 millions d’euros mais qui n’affecte pas le boni cumulé qui s’élève fin 2007 à 8,9 millions d’euros.

 

Le budget 2008 a été adapté suites aux modifications budgétaires n°3 et 4 afin d’intégrer les décisions prises au cours de ces derniers mois ainsi que l’évolution du coût du personnel et des conséquences liées à l’augmentation du coût de l’énergie. Au final, le budget devrait permettre de maintenir un boni cumulé avoisinant les 6,6 millions d’euros pour les dépenses de fonctionnement pour 1,1 millions d’euros pour les dépenses d’investissements.

 

Les comptes de l’asbl Wemmel Sport se sont clôturés pour l’année 2007 avec un boni de 94.000 euros.

 

Toujours pas de désignation du représentant de la LB et du Kartel WEMMEL au sein de la commission « Culture » suite à la plainte déposée par le Kartel WEMMEL auprès du Gouverneur quant aux modalités de présentation des candidats.

 

La commission communale consultative pour l’aménagement du territoire (GECORO) voit enfin sa composition approuvée par la Province.

 

Suite à la démission de Caroline Cnop (LB) au conseil du CPAS, Paul Van den Brande (LB-VLD) prendra le relais jusqu’à la fin de la législature.

 

Le conseil de gestion de la bibliothèque a vu également sa composition modifiée par l’arrivée de Maud Six désigne par 13 voix pour, 2 contre et une abstention à l’issue d’un vote à bulletin secret qui devait départager l’intéresser de l’autre candidature introduite suite à l’appel lancé dans le Wemmel-Info.

 

A l’occasion de l’approbation des cahiers des charges pour l’achat des sacs poubelles « classiques » et pour les déchets compostables, Bernard Carpriau (LB) s’inquiéta de la qualité des sacs vendus actuellement suite aux nombreux problèmes rencontrés ces derniers temps. A suivre l’échevin de l’environnement, il semble qu’un défaut de fabrication ait été constaté dans un lot malgré les normes allemandes qui avaient été choisies pour l’achat de ces sacs. Les wemmelois victimes d’un rouleau défectueux peuvent l’échanger gratuitement au service de la recette.

 

21.000 euros seront consacrés annuellement au nettoyage des vitres de divers bâtiments communaux dont la maison communale, les écoles, le Zijp,…Celles-ci bénéficieront d’une attention 4 fois par an.

 

50.000 euros sont également consacrés à la pose de marquage routier en ce et y compris les arrêts de bus.

 

En tant que pouvoir organisateur, le conseil a marqué son accord sur le plan de gestion de l’enseignement 2007-2012 pour l’école communale francophone et flamande ainsi que pour l’académie de musique qui comprends 10 objectifs stratégiques à décliner en autant d’objectifs opérationnels comme l’impose un décret de la Communauté flamande.

 

Un maximum à facturer au sein des écoles communales est désormais instaurés pour les activités extra-scolaires (classe de neige, classe verte,…) qui s’élève à 360 euros à répartir sur les 6 années primaires. Pour les 1ère-2ème, 34 euros pourront êtres réclamés aux parents pour 60 pour les 3ème et 4ème et 75 euros pour les 5ème et 6ème.

 

Quelle est la part de la Communauté flamande dans le financement de nos écoles ? 650 euros par enfant pour l’école flamande et 600 euros pour l’école francophone. La différence proviendrait du fait que le critère « autre langue maternelle que le néerlandais » ne peut être pris en compte pour le calcul des montants alloués à l’école francophone.

 

Wemmel n’est pas Charleroi ! Du moins est-ce la conclusion du Gouverneur suite à la plainte déposée par Robert Delille (Ecolo) dans la foulée du conseil de juin dernier quant à la conclusion du nouveau marché de fourniture d’électricité. Souvenez-vous, l’intéressé avait dénoncé le fait que le Collège aurait outrepassé ses compétences en s’arrogeant une compétence du conseil communal pour définir le mode de passation du marché public ainsi que le pourcentage d’énergie verte.

17:20 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La Communauté française à Wemmel !

 

AFW1A l’occasion de la fête de la Communauté française, l’AFW (association faîtière sociculturelle et sportive de Wemmel) organisa à la Villa Beverbos le 27 septembre dernier une série d’activités (séances de cinémas, goûté,…) en vue de fêter la Communauté française à Wemmel.

 

AFW2S’il fallait oser organiser une fête de la Communauté française à Wemmel, il semble que le succès de foule ne soit pas au rendez-vous. Probablement que le samedi après-midi n’était pas le meilleur moment pour rassembler les francophones surtout lorsque le soleil brille en cette fin du mois de septembre ou est-ce plutôt le fait que l’AFW soit encore peu connue des wemmelois ?

 

AFW3En fait, c’est quoi l’AFW ? Fondée le 19 janvier 2007 par Roger Mertens (IC), Roberto Gallucio (IC-PS), Jeanine Sarels (FDF) et Robert Delille (IC-Ecolo), cette asbl a pour objet social non seulement l’organisation d’activités culturelles et/ou festives mais a également des objectifs que l’on peut qualifiés de plus politiques et en droit ligne avec la défense des francophones tant au niveau wemmelois (soutient aux  différentes asbl locales francophones, défense des idéaux de libertés, d’égalité et de tolérance tout en promouvant un dialogue pacifique avec les habitants, notamment, néerlandophones de Wemmel) que d’une manière plus large (favoriser toute forme de coopération avec d’autres asbl des communes à statut spécial) sans oublier le volet financer au travers d’aides ou de subsides extérieurs ainsi que la gestion des moyens de communication contribuant à marquer l’ancrage francophone à Wemmel dont on peut se douter qu’ils deviendront prépondérant à l’approche du deuxième dimanche d’octobre de l’année 2012.

Toujours est-il que l’AFW s’inscrit dans la démarche entreprise au sein d’autres communes à facilités dont notamment Rhode-Saint-Genèse et Wezembeek-Oppem et qui ont permis de financer des bibliothèques privées ou des associations culturelles et ainsi contribuer à maintenir une vie culturelle pour les francophones de ces communes.

07:13 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/11/2008

Urbi et orbi

 

Jubicure2C’est en présence d’un collège quasi au grand complet et de nombreux conseillers communaux que s’est déroulée au foyer de la Résidence Jos Geurts la réception donnée en l’honneur du Curé René Van De Velde qui fête cette année ses 60 ans de prêtrise et presque autant d’années passées à la tête de Saint-Engelbert.

 

 

 

 

Bien que fondée en 1936, la vie de la chapelle est intimement liée à celle de René Van De Velde qui officia d’abord comme vicaire avant d’en devenir le curé depuis plusieurs décennies au point que l’histoire de la paroisse se confond avec sa propre histoire ainsi que celle du quartier.

 

Jubicure4Jubicure1Jubicure3

Jubicure5

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Figure de la vie wemmeloise, l’homme est connu pour sa passion pour le chant qu’il n’hésite jamais à mettre en pratique ! Soucieux de l’équilibre entre les communautés, il mis un point d’honneur à sauvegarder le bilinguisme de Saint-Engelbert quitte à devoir dans les années 80 s’exprimer en latin face à des membres du TAK venus dénoncer en force l’usage du français lors de la messe dominicale.

 

Evidemment, on pouvait se douter que l’initiative prise par Christian Andries (LB) allait être accueillie par une volée de bois vert par le néo-wemmelois Roberto Gallucio (IC-PS) mais assez étonnamment aussi par l’ensemble de ses co-listiers qui ont préféré décliner l’invitation lancée par le collège en ce et y compris l’échevin Roger Mertens (IC).

 

Conseil-octobre-08-3A l’occasion du conseil du 25 septembre dernier, Roberto Gallucio prit son bâton de pèlerin en interpellant le collège à ce sujet. « Je constate que la commune mélange événement et convictions personnelles avec commémoration officielle. Je constate qu’elle a financé sur les deniers publics un événement qui ne concerne qu’une frange de la population. Je constate que l’échevin qui invite s’est attribué une nouvelle compétence, celle du culte catholique. Je me trompe peut-être. Il croit qu’il a affaire ici à un évènement majeur à cadrer dans son futur temple cultuel » en référence au projet de nouvelle bibliothèque porté par Christian Andries.

 

« Au risque de lancer un débat sur la séparation entre le civil et le religieux, ce que je ne souhaite pas, je crois que la commune, pour éviter toute attitude partisane se doit de rester neutre. Elle doit être attentive à ne pas choquer les convictions de chacun et à maintenir dans le cadre privé tous les évènements attachés aux croyances et aux cultes. Je crois que dans le futur, la commune, organe de l’autorité publique la plus proche de ses citoyens, doit éviter ce genre de dérapage ».

 

On ne peut pas dire que l’homme ne va pas avec le dos de la cuillère en parlant de « dérapage » et de « temple cultuel » ! Ce à quoi Christian Andries préféra répondre qu’on assistait au retour de Pepone dans le petit monde de Don Camillo.

 

Personnellement, j’ai toujours beaucoup de mal à comprendre le sens profond du « combat » mené par l’intéressé dont on ne peut pas dire qu’il soit transcendantal pour les wemmelois. J’aurais, certes, pu comprendre sa réaction si la réception officielle avait été organisée en la chapelle qui aurait accrédité la thèse selon laquelle il y a « mélange entre convictions personnelles et commémorations officielles » mais dans le cas de figure qui nous occupe c’est bien au foyer de la Résidence soit au sein d’un bâtiment communal que le collège a souhaité mettre à l’honneur cette figure bien connue des wemmelois. Est-ce réellement un pêcher mortel ?

 

Si la commune se doit d’« éviter toute attitude partisane » ou de « rester neutre », doit-on s’attendre à ce que l’intéressé dénonce les noces d’or ou de diamant qui mettent en valeur des couples qui fêtent leurs 50 ou 60 ans de mariages alors qu’il existe d’autres choix de vie défendus généralement par le PS au niveau fédéral ?

 

A l’issue du conseil, j’ai bien tenté d’en savoir plus auprès de l’intéressé ou à tout le moins de comprendre son attitude mais en vain. Pour toute explication, j’eus droit à un « tu es un catholique rabique » répété à plusieurs reprises avec un énervement de plus en plus accentué au point que les personnes présentes se demandaient ce qui se passait au vu de l’état dans lequel se mettait l’intéressé. Ceci en dit long sur son malaise ou sa blessure face à toute forme de spiritualité ou d’altérité et sur sa capacité à dialoguer.

 

Un tel besoin de scander une affirmation gratuite aura au moins permis à l’intéressé de se rassurer par rapport à ses « convictions philosophiques » en désignant un ennemi imaginaire à combattre…C’est toujours déjà ça de pris ! Mais pour le reste, à quoi bon en faire une affaire d’état si ce n’est la nécessité de devoir rassurer ses frères lors d’un prochain atelier quant à sa capacité à partir en croisade…pourtant Wemmel n’est ni le moyen, le grand ou l’extrême orient !

16:42 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |