19/11/2008

Un cartel avec le Kartel !

 

Souvenez-vous, à l’occasion du 1er avril dernier, « Wemmel en clair » n’avait pas dérogé à la tradition du « poisson d’avril » en évoquant la création d’un cartel entre les IC et le Kartel WEMMEL. Ce poisson avait semble-t-il fait mouche au vue des réactions enregistrées à l’occasion de sa diffusion et de l’inquiétude suscitée parmi certains membres de la LB dont au premier chef Marcel Van Langenhove qui en a vu bien d’autres au cours de ces derniers mois.

 

Quelques mois plus tard, et voilà que la réalité dépasse la fiction ! C’est ainsi que le conseil de ce mois de septembre a vu la confirmation d’une nouvelle alliance entre les IC, le Kartel WEMMEL et le Vlaams Belang ! Rien de moins !

 

Mais quand on sait que cette alliance contre nature dispose d'une majorité de 12 sièges (6 IC + 5 Kartel WEMMEL + 1 Vlaams Belang) contre 11 à la LB, c'est loin d'être neutre même si cela reste totalement incompréhensible surtout quand on se souvient des propos tenus dans la presse par Roberto Gallucio (IC-PS) au début de cette législature quant à la prétendue collusion entre la LB et le Vlaams Belang.

 

D’aucuns diront encore que j’exagère mais il se fait que tant le « Het Nieuwsblad » que récemment « De Zandloper » ont fait écho de la naissance de ce cartel entre la liste flamande WEMMEL et les IC à l’occasion du vote de plusieurs points inscrits à l’ordre du jour de ce conseil de septembre. Ces deux médias flamands concluant d’ailleurs que cette situation était inédite dans le sens où la Liste du Bourgmestre se voyait mise hors jeu pour la première fois depuis 36 ans !

 

Pour rappel, depuis autant d’années, la vie politique wemmeloise était dominée par La Liste du Bourgmestre qui disposait d’une majorité absolue et écrasante au point d’avoir réduit l’opposition à sa plus stricte expression.

 

Suite à la création d’une liste d’Intérêts Communaux (IC) regroupant d’anciens membres de la Liste du Bourgmestre, dont Roger Mertens, conseiller communal LB sortant, et de candidats issus du PS pour des questions d’opportunités personnelles, ainsi que des représentants de partis non représentés jusqu’alors au conseil à savoir le FDF et les Ecolos, la Liste du Bourgmestre avait perdu sa majorité absolue en décrochant tout de même 11 sièges mais en loupant de peu la majorité absolue pour un seul siège.

 

En l’absence de toute possibilité d’accord avec les IC, la LB et le Kartel WEMMEL avait réussi à trouver un modus vivendi, sans pour autant conclure un accord de majorité, afin de sortir de l’impasse quant à la question de savoir qui allait être le premier magistrat de notre commune via une formule où Marcel Van Langenhove (LB) et Christian Andries (LB) deviendraient tour à tour bourgmestre pendant une période de 3 ans.

 

Certes, au cours des deux dernières années, des votes, que l’on peut qualifier de votes en âme et conscience, avaient permis de dégager des majorités alternatives sur l’un ou l’autre point mais jamais de manière concertée comme cela s’est bel et bien passé le 25 septembre dernier.

 

C’est ainsi que le conseiller communal flamand Walter Vansteenkiste (Kartel WEMMEL) fut désigné en urgence à la tête de la Commission Finances alors que le point n’était même pas inscrit à l’ordre du jour du conseil grâce à la complicité des IC et du Vlaams Belang suite au forcing du Kartel WEMMEL.

 

Tout ceci contre l’assentiment de la LB qui ne souhaitait pas voir arriver Walter Vansteenkiste à la tête de cette commission tant que ce dernier, qui est également président de l’asbl communale Wemmel Sport, continuait à s’asseoir sur la décision prise par le conseil de nommer la conseillère communale francophone Marie-Françoise Govaere-Laurent (LB) au poste d’administratrice de cette asbl en remplacement de Julie Briclet (LB).

 

Vous me direz que c’est du poto-poto politique qui n’intéresse que peu les wemmelois. Ce à quoi je ne peux vous donner tort. Mais toujours est-il que les IC ont préféré s’allier au Kartel WEMMEL pour désigner un candidat issu d’une liste flamande pour présider à la destiné de la commission des Finances au lieu de marquer l’ancrage francophone…Comprenne qui pourra !

 

A lire la presse flamande, il semble que la monnaie d’échange ait été l’adoption de la proposition de Robert Delille (Ecolo) de réglementer l’affichage électoral comme il en avait déjà fait la proposition en juin dernier mais sans succès à l’époque.

 

La deuxième fois fut donc la bonne puisque les IC ont, cette fois-ci, réussit à rallier au Vlaams Belang le Kartel Wemmel qui n’était pourtant pas favorable à l’idée de donner au Vlaams Belang une même surface d’affichage que les autres partis démocratiques. Bernard Carpriau (LB) tenta bien de faire valoir cet argument mais en vain au vu du résultat du vote sans appel du nouveau cartel IC-Kartel WEMMEL-Vlaams Belang en faveur d’une mesure qui constituera immanquablement une rupture du cordon sanitaire dans notre commune.

 

Autre point défendu conjointement par le cartel IC-Kartel WEMMEL-Vlaams Belang fut la demande de Raf De Visscher (Kartel WEMMEL) de confier au collège le soin de proposer prochainement un règlement pour l’occupation des salles communales afin d’en déterminer les conditions d’accès et d’occupation.

21:58 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.