31/08/2008

Comme un avant-goût de Marché Annuel

 

Cercle Laermans-08-5Les festivités du Marché Annuel ne seraient pas ce qu’elles sont sans la touche « culturelle » que constitue le vernissage de l’exposition du Cercle Laermans qui donne l’occasion à ses membres d’exposer le fruit d’une année de création en commun. Et comme à son habitude, le résultat est à la hauteur !

 

 

Cercle Laermans-08-7Cercle Laermans-08-2Et pour ce faire, le Cercle peut compter sur des valeurs sûres comme Jean-Pierre Harcq ou Marie-Rose Derijckere sans oublier Maggy Laurent et Louis Wouters mais également sur la présence d’artistes comme Michel Clais ou Claude Van Wassenhove qui, je n’en doute pas, feront les beaux jours du cercle lors des prochaines expositions.

 

 

 

Cercle Laermans-08-3Au-delà de la découverte et de l’émotion suscitée par l’une ou l’autre toile, le vernissage a comme un petit goût de rentrée politique avec le traditionnel discours prononcé par l’échevin de la Culture, Christian Andries (LB).

 

A l’heure où le cercle s’apprête à fêter ses 50 ans d’existence, Christian Andries s’attarda sur les origines du Cercle et plus particulièrement sur le fait que la référence au peintre expressionniste bruxellois Eugène Laermans n’est pas fortuite. Et ce à plus d’un titre !

 

En effet, l’homme a donné son nom au célèbre mur qui entoure la cure pour l’avoir représenté avec bonheur sur ses différentes toiles mais avait également pour habitude de dire qu’« il est plus facile d’atteindre un but que de le maintenir » !

 

Cercle Laermans-08-6Nul ne sait s’il faut y voir un lien avec l’actualité politique de ces derniers mois, toujours est-il que l’intéressé souhaita revenir sur le projet de créer une « Maison des cultures » qui sera « ouverte à tous les Wemmelois, sans distinction politique, philosophique ou communautaire ».

 

 

Comme le précisa l’intéressé, « ainsi la peinture, la sculpture, la musique, la photographie, le théâtre, la littérature ou la bande dessinée auront – du moins s’il y a la volonté politique de mes collègues du conseil – la place qu’ils méritent à Wemmel ! Car l’essence de la culture est l’amour du bien et du beau, donner du sens aux valeurs d’humanisme. Et puis, toute personne n’a-t-elle pas le droit de prendre part librement à la vie culturelle de sa communauté, de jouir des arts comme le stipule la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme ? Qui peut donc être contre la Culture à Wemmel ? »

 

Cercle Laermans-08-1Comme j’ai souvent l’occasion de le dire, poser la question n’est-ce pas déjà y répondre ? Surtout à voir l’absence de tout représentant des IC et du Kartel WEMMEL…Il est dit que la Culture est et restera un sujet sensible à Wemmel !

22:28 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.