27/07/2008

La bibliothèque, on tourne la page ?

 

L’affaire semblait pliée suite au vote intervenu lors du conseil du mois de juin mais c’était sans compter l’intervention du Docteur Coomans de Brachène (LB) qui souhaita rouvrir le débat. Et débat eut bien lieu au point que Bernard Carpriau (LB-MR) eut fort à faire pour calmer les esprits !

 

Partant du constat que la culture est universelle et recouvre plusieurs facettes, le Docteur Coomans rappela que le projet d’une nouvelle bibliothèque est intimement lié au développement d’une politique culturelle qui demande hauteur et dépassement des clivages communautaires. La culture étant, en effet, un droit pour tous quelque soit la langue ou la culture, l’intéressé déplora que le projet d’une maison des cultures fut rejeté par les IC et le Kartel WEMMEL.

 

A l’heure où il convient de promouvoir la diversité culturelle, le Docteur Coomans souhaite que l’échevin de la bibliothèque puisse développer un projet tenant compte des contraintes budgétaires auxquelles est confrontée notre commune. La voie pour y arriver : créer une commission communale composée de 4 membres à l’instar des autres commissions communales pour accompagner la réflexion entamée lors du précédent.

 

Dans la foulée, Christian Andries (LB) salua cette intervention avec le verbe qu’on lui connaît. N’hésitant d’ailleurs pas à souligner le courage et la prise de position du Docteur Coomans en faveur d’une maison des cultures comme le fit l’ensemble de la LB le mois dernier.

 

Et il n’en fallut évidemment pas plus pour que le ton monte sur les bancs des IC et du Kartel WEMMEL et le mot « démagogue » fut lancé à l’attention de Christian Andries à plusieurs reprises par  Roberto Gallucio (IC-PS).

 

N’en restant pas là, les IC, par le biais de Roberto Gallucio, rappelèrent que ceux-ci partagent le diagnostic posé par l’échevin de la bibliothèque tout en regrettant qu’il n’ait rien fait durant toutes ces années. L’intéressé allant jusqu’à affirmer que la bibliothèque est un véritable taudis…Fallait oser !

 

Les IC n’ont rien contre la construction d’un nouvelle bibliothèque mais pas à n’importe quel prix. « Un palais des cultures » où il n’y aurait que quelques petites expositions et des plantes thaïlandaises (sic !) ne peut trouver grâce à leurs yeux alors qu’il faudrait expliquer aux wemmelois que des travaux d’égouttage seront abandonnés pour financer un tel projet.

 

C’est alors que Roberto Gallucio, dans un néerlandais approximatif et hésitant, s’emballa et hurla le mot « TOLERANCE » qui devrait caractériser un tel projet pour finalement conclure à un vibrant « OUI » à une bibliothèque mais à un prix acceptable pour tous les wemmelois.

 

Christian Andries n’eut aucune peine à rappeler que ce dossier avait été lancé depuis 11 ans et que les décisions avaient été prises sous les précédentes législatures où siégèrent des amis des IC…

 

De son côté, Walter Van Steenkist (Kartel WEMMEL) rappela que son groupe est et reste favorable à une bibliothèque mais pas à un mini centre culturel alors qu’il en existe déjà sur le territoire de la commune…et puis comment pourrait-on arriver à construire une maison des cultures avec un budget inférieur à celui d’une bibliothèque alors que le bâtiment devra accueillir plus de fonctions ?

 

In fine, avec une poigne de fer dans un gant de velours, Bernard Carpriau rappela qu’il n’était pas question de refaire le débat qui a eu lieu le mois passé mais de s’exprimer sur la création d’une commission au sein de laquelle celui-ci pourra avoir lieu…Comme on dit dans ces cas là, dossier à suivre !

10:20 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Vivre en harmonie Donc!
Quand on veut favoriser un "melting pot"culturel
on est insulté de "démagogues"
Les programmes politiques devraient encourager et renforcer le brassage des cultures dans une société sensibiliséeà la compréhension,à l accepation et au respect de la diversité
Il ne faut pas confondre démagogie et flâteries hypocrites dont certains usent dans des buts uniquement égoïstes et personnels .
Un conseiller qui aurait pu être échevin et un futur bourgmestre n agiraient pas ainsi.


Écrit par : Une wemmeloise | 29/07/2008

Les commentaires sont fermés.