06/05/2008

Du rase-mottes

 

Au cours de ces derniers mois, le nombre de vols de type C-130 se serait fortement multiplié au point de provoquer une gêne manifeste au sein de la population suite au survol de plus en plus fréquent du quartier le plus peuplé de Wemmel. Route Onkelincx oblige !

 

Face à cette situation, Didier Noltincx (LB-MR) proposa au dernier conseil ni plus, ni moins que d’interpeller officiellement Pieter De Crem (cd&v), le nouveau ministre de la Défense nationale.

 

Pour le conseiller, Wemmel doit faire entendre sa voix au niveau fédéral. Le survol des avions ne pouvant s’ajouter au bruit du ring et au trafic de transit qui anéantit la qualité de vie de trop nombreux wemmelois.  

 

Alors qu’on pourrait croire qu’une telle motion aurait recueilli l’unanimité, il faut bien constater qu’il n’en fut rien. A la question de savoir si le conseil communal pouvait débattre de cette question, seuls Marcel Van Langenhove, Marie-Françoise Govaere-Laurent, Fernande Van Cauwenberghe, Bernard Carpriau et Monique Van der Straeten ont manifesté leur soutien à Didier Noltincx. Les autres conseillers préférant voter contre ou s’abstenir comme Nathalie Dewell ou Jeanine Sarels.

 

Etonnant ? Peut-être pas autant que l’on pourrait le croire. En effet, on voit mal le Kartel et ses membres cd&v voter une motion qui viendrait contrarier leur ministre de la Défense nationale sans compter que ces derniers ne ce sont jamais opposé à la route Onkelincx malgré les dégâts collatéraux pour Wemmel.

 

Du côté des IC, on sent bien la difficulté qui a dû traverser les esprits de l’une ou l’autre de ses composantes. On voit mal un Roberto Gallucio (IC-PS) ne pas soutenir une motion qui chatouille les doigts de pied de Pieter De Crem à savoir l’ennemi juré d’André Flahaux mais delà à faire trop d’honneur au MR de Didier Noltincx il n’y a qu’un pas qui ne fut pas franchi. De son côté, Robert Delille (IC-Ecolo) devait être très mal pris entre d’une part la défense du point de vue d’Ecolo et d’autre part son attachement à son employeur en tant que membre de la grande muette. Plus troublante fut l’attitude de Roger Mertens (IC) qui plaida avec vigueur sur l’incompétence du conseil communal en cette matière. Seul le fédéral serait compétent. Voilà-t-il pas que l’intéressé vient de ruiner les efforts de centaines d’opposants aux vols de nuits ainsi que de plusieurs communes et associations de riverains en considérant que toutes leurs actions notamment judiciaires n’avaient aucun sens puisque seul l’Etat fédéral serait compétent pour régler cette question. Exit l’arrêté « bruit » de la Région bruxelloise. Exit les actions du Noordrand devant la Cour d’appel de Bruxelles ou le Conseil d’Etat. Bref, un véritable vol plané…

23:12 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.