06/05/2008

Budget : cuvée 2008

 

Passé les formalités d’usage liées à l’approbation du procès-verbal de la séance précédente, Bernard Carpriau (LB-MR) prit la parole pour ne plus la céder pendant près d’une heure trente avec pour objectif de présenter les tenants et les aboutissants du budget 2008 tant en ce qui concerne les investissements que le fonctionnement de notre commune.

 

On le sait, l’intéressé maîtrise son sujet à la perfection au point qu’on en oublierait presque qu’il s’agit du budget proposé par l’ensemble du Collège et non par le seul échevin des Finances !

 

Et pour cause, Bernard Carpriau pris la peine de mettre les futurs investissements en perspectives au regard du programme d’assainissement des eaux usées lancé sous la précédente législature en collaboration avec Aquafin.

 

C’est ainsi qu’ont été réalisés le renouvellement des égouts du Bosch, de la rue Van Gijsel et du Zijp grâce au concours d’Aquafin avec la participation de la commune dans la pose d’un nouveau revêtement.

 

De son côté, notre commune n’est pas restée en reste en procédant à certains aménagements pour éviter des surpressions dans les égouts au niveau de la place Block et de la rue du Val Joli sans oublier les récents aménagements des berges du Maelbeek à la hauteur du Fame X et de l’avenue du Parc.

 

Si les travaux d’aménagement d’un immense collecteur en face du Fame X sont sur le point de s’achever, Aquafin ne compte pas en rester là en programmant l’assainissement de l’Amelvonnisbeek s’écoulant aux confins de Wemmel et de Meise pour un montant estimé à 3 millions d’euros dont 377.860 euros seront à charge du budget communal afin de permettre la réalisation d’un rond point au carrefour entre les rues des Alouettes, du Chemin des cavaliers et le Chemin d’Amelgem.

 

Les habitants des rue Bruyndonckx et avoisinantes ne seront pas pour autant oubliés. Les égouts des rues Rodenbach et Gezelle seront dédoublés. Montant de l’opération : 120.000 dont 50% seront pris à charge par un subside de la Région flamande avec au passage la pose de nouveaux trottoirs tant attendu par les riverains. Le renouvellement des égouts de la rue Bruyndonckx tant de fois annoncé devrait, aux dernières nouvelles, débuter en 2009-2010. Voilà tout un quartier qui se verra transformer suites à des décisions prises sous la précédente législature et qui verront enfin leur concrétisation.

 

Pour être complet, Aquafin envisage également de dédoubler en 2009 les égouts passant sous le square Faymonville ainsi que la construction d’un bassin de rétention dans le parc des écoles qui devrait remédier au trop-plein d’eau provenant en cas de fortes pluies de l’avenue des étangs et du ring.

 

De son côté, la rue Van Elewijck devraient également faire l’objet d’une rénovation en profondeur vu l’état de ses égouts. La dernière étude en date avait estimé la rénovation aux alentours de 2 millions d’euros…Apparemment on s’orienterait vers un projet moins budgétivore.

 

Au niveau des projets qui se concrétiseront en 2008, Bernard Carpriau annonce ainsi la rénovation du cimetière prévue depuis 2002 (!) pour un montant estimé à 834.792 euros, la réfection de plusieurs trottoirs pour 250.000 euros, l’achat d’un camion-poubelle pour 150.000 euros, l’achat de deux camionnettes de livraison pour 20.000 euros, l’achats de tables et de chaises pour l’école francophone à concurrence de 29.000 euros, l’aménagement de la scène de la salle de gym de l’école flamande pour 25.000 euros, la rénovation de sanitaires de divers bâtiments pour 100.000 euros, l’étude pour la réalisation de 4 logements d’urgence au coin de la rue Lambrechts et de la Place Grafft, l’achat d’un clavecin pour 10.000 euros et enfin l’installation de panneaux solaires thermiques au hall des sports pour 30.000 euros.

 

Du côté du fonctionnement de notre commune, on peut noter la décision de geler les engagements à 140 ETP (équivalent temps plein) soit 167 agents représentant 37,7% des dépenses au budget ordinaire avec pour conséquence que la croissance annoncée sera limitée à 1,7% par rapport au budget 2007 les deux sauts d’index annoncé par le Bureau du plan !

 

Comme on peut s’y attendre, ce sont les frais de fonctionnement qui augmenteront le plus avec une croissance de presque 10% suite notamment à l’envolée du coût de l’énergie.

 

Du côté des transferts au CPAS, à la zone de police, à la zone incendie, à l’ASBL Wemmel sport, c’est le CPAS qui verra sa dotation augmenter de 32% pour 5% à la zone de police.

 

Au-delà des pourcentages, c’est le signe manifeste d’une paupérisation des wemmelois qu’on ne peut plus nier. En effet, pour la première fois depuis des années, les recettes issues de l’impôt des personnes physiques diminueront de 1% alors que le taux des additionnels n’a de son côté pas été revu à la baisse…La crise du pouvoir d’achat est devenue une réalité à laquelle sont confrontés de plus en plus de wemmelois. Il est loin le temps où on pouvait se vanter du fait que Wemmel caracolait en tête du classement des communes qui ont le plus haut rendement de recette d’additionnels à l’impôt des personnes physiques par tête d’habitant.

 

Espérons que ce signal d’alarme soit pris à sa juste mesure et qu’une politique volontariste soit mise sur pied pour éviter que notre commune ne connaisse le sort des communes de la première et deuxième couronne bruxelloise. Ce n’est pas faute d’avoir plaidé en ce sens sous la précédente législature…

 

Reste la question dette qui préoccupe décidemment beaucoup Robert Delille (IC-Ecolo). Si dans le passé l’intéressé s’inquiéta de la hauteur de la dette, cette fois-ci, ô surprise, ce fut l’inverse…L’utilisation d’une part des 9 millions de boni laissé par la précédente législature pour financer une partie des investissements sans devoir recourir à l’emprunt n’est, semble-t-il, pas la tasse de thé de l’intéressé qui fit part de ses réserves quant à la fonte de ce trésor de guerre. Or, l’un ne va pas sans l’autre. On ne peut vouloir ramener la dette cumulée de 28 à 26 millions d’euros en 2008 sans financer une série d’investissements sur fonds propre…et donc puiser dans le boni accumulé au fil du temps. Si quelqu’un a une formule pour acheter une maison sans devoir emprunter ou mobiliser son épargne, qu’il me fasse signe ! Je suis preneur !

 

De son côté, Didier Noltincx (LB-MR) souligna le travail accompli par l’échevin des Finances pour avoir réussi le tour de force d’à la fois accélérer le remboursement de la dette toute en poursuivant une politique d’investissement ambitieuse en vue de répondre aux défis sociaux et environnementaux que rencontre notre commune avec en prime une fiscalité en faveur des entreprises et de l’emploi notamment par la suppression de la taxe sur le personnel employé. Eh oui, à Wemmel, on taxait les indépendants et les entreprises lorsque ceux-ci engageaient du personnel…Incroyable mais vrai !

 

Au final, le budget fut approuvé avec les 11 voix des membres de la LB ! Les IC et le Kartel WEMMEL préférant s’abstenir.

 

Que retenir de cette cuvée 2008 ?

 

Tout d’abord, qu’il y a un budget présenté par l’ensemble du Collège même si celui-ci ne récolta in fine que les suffrages de la LB. N’oublions jamais que Wemmel se cherche toujours une majorité et que le vote « au cas par cas » recèle toujours son lot de surprises.

 

Ensuite, c’est un budget qui a la marque de fabrique « Bernard Carpriau ». Aucune nouvelle taxe ou augmentation d’impôt alors que la commune doit accuser le coup de l’emballement de certaines dépenses dont le coût de l’énergie avec une dotation au fonds des communes de la région flamande qui n’a pas varié d’un cent depuis des années. Par contre, la politique d’investissements s’inscrit dans la continuité de ceux consentis au cours de ces dernières années sans en ralentir le rythme avec la cerise sur le gâteau que constitue la diminution de la dette.

 

Enfin, des politiques nouvelles sont initiées. Que ce soit le projet de la construction de 4 logements d’urgence qui doit permettre de venir en aide à tous ceux qui se retrouvent sans toit ou le placement de panneaux solaires thermiques au Hall des sports qui marque concrètement la volonté de la commune de s’inscrire dans la lutte contre le réchauffement climatique.

 

Reste tout ce qu’on ne retrouve pas dans le budget…Pas de trace pour les honoraires pour la construction d’une nouvelle bibliothèque pourtant annoncée et encore moins pour ce qui concerne la mobilité. Pas un euro…Etonnant, non ?

 

 

23:07 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.