12/03/2008

Les signaux sont à l'orange

 

Les signaux sont à l’orange…et pourtant c’est Didier Noltincx (MR-LB) qui l’affirme en revenant sur l’incident survenu il y a quelques semaines au Stade Marcel Van Langenhove où un jeune garçon était agressé par un bande de jeune qui n’avait pas hésité à le frapper violemment à coup de barre de fer.

 

Face au comportement de certains groupes de jeunes qui ne sont pas sans poser problème, Didier Noltincx déposa lors du dernier conseil communal une motion invitant le bourgmestre à identifier les lieux les plus sensibles de notre commune en vue d’élaborer un plan de sécurisation de chacun de ces lieux.

 

L'intéressé songe en priorité au parc de la maison communale et à son parking, aux abords du hall des sports, à la plaine de Erf en Haard ainsi qu'au parc de la Résidence Geurts qui deviennent des zones de non droit à certaines heures et où il ne fait pas bon s'arrêter.

 

Comme le précisa Didier Noltincx, " N'attendons pas que le feu devienne rouge. L'agression de ce jeune garçon doit être mise en parallèle avec les agissements de certains de ces petits groupes d'individus qui déambulent dans nos quartiers, pas toujours animés des meilleures intentions. Je plaide dès lors pour la prise de mesures rapides visant à davantage surveiller ces lieux. Il nous faut plus de policiers visibles à ces endroits mais aussi des civils engagés dans le cadre des dispositions de la loi sur les gardiens de la paix. Mobilisons aussi tous les moyens techniques disponibles pour prévenir de nouvelles agressions. Je songe aux caméras de surveillance, que nous attendons depuis longtemps. Travaillons ensemble, forces de police et commune de Wemmel pour éviter un nouveau drame et restaurer la qualité de vie à Wemmel ».

 

Voilà un sujet sensible s’il en est mais qui méritait d’être abordé. On ne peut, en effet, faire comme si tout cela n’était qu’un mauvais rêve. Les faits sont là ! Wemmel n’est pas une île et il faut bien se rendre compte qu’en quelques années se balader à certaines heures du jour et de la nuit n’est pas une sinécure.

 

On ne peut dès lors qu’être surpris par le résultat du vote. En effet, seuls 13 conseillers ont soutenu la motion contre les membres Kartel WEMMEL ainsi que Louis Belgrado (LB) sans compter l’abstention des IC qui avaient pourtant en son temps dénoncé cet état de fait par la voix de Jeanine Sarels (FDF).

 

Toujours est-il qu’on se doit d’espérer que cette motion ne restera pas lettre morte mais sera le déclic d’une réelle prise de conscience de nos édiles communaux quant à la nécessité d’investir massivement dans des politiques combinant à la fois des aspects préventifs que répressifs.

 

00:00 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.