11/03/2008

Aldi or not Aldi, that’s the question !

 

L’affaire semblait pliée. En l’absence de toute réaction du Collège, il était dit qu’un Aldi devait s’implanter au coin de la rue des Nerviens et de la Rue Guyot. Telle est en tout cas la volonté de la Députation permanente de la Province de Brabant qui rejeta le recours de la commune de Wemmel contre cette implantation.  

 

Si dans un premier temps le Collège semblait résigné, l’idée d’être interpellé à ce sujet par Didier Noltincx (MR-LB) fit visiblement changer les choses. Un recours sera bel et bien introduit auprès du Ministre flamand de l’Aménagement du territoire à l’encontre de la décision de la Députation permanente du Brabant flamand. Et pour une fois l’unanimité fut de mise ! 

23:45 Écrit par Fr dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Aldi J'ai envoyé un E-mail à M.Didier Noltincx:

Pour le magasin Aldi, je suis partisan de ce magasin, qui pratique les prix les plus bas, pour l'instant je suis obligé d'aller à celui de la rue de Wandt, Laeken. Les riverains n'ont-il pas été poussés par certaines grandes surfaces commerciales qui voyant d'un mauvais œil un concurrent de plus?

Personnellement j'habite av.Cptn. Wouters, au coin de ma rue un grand terrain vague, ce serait pratique pour moi, d'avoir un magasin comme Aldi près de chez moi.

Il ma répondu:

« Pour ce qui concerne le dossier "ALDI", je souligne que je ne suis nullement contre cette enseigne en particulier. Je constate cependant qu'une partie très importante des riverains du terrain concerné s'oppose au projet par souhait de conserver quelque peu leur qualité de vie. Le quartier souffre déjà d'un manque d'investissements et d'une circulation de transit. La présence d'un commerce constitue, à leurs yeux, une menace importante pour leur quartier.

En ma qualité de conseiller communal désireux de relayer les préoccupations de nos concitoyens, j'ai souhaité faire entendre la voix de ces personnes. Sans vociférer ni attaquer outre mesure mais tout simplement parce que je pense aussi que ce terrain n'est pas le meilleur endroit pour y installer un tel commerce.

Pour le surplus, face aux défis de Wemmel, j'attire votre attention sur le fait qu'une grande surface ne rapporte fiscalement rien à la commune en regard des logements qui pourraient être construits sur la parcelle incriminée. L'opération n'est donc pas neutre sur le plan budgétaire pour les Wemmelois...

Je lui répond:

« Cher Monsieur,


Pourquoi, l'autorité local , ne motive pas plus sa décision, considérer le pour et le contre, et n'a pas proposé un autre terrain, soyons positif, il y en a le long du ring, comme d'ailleurs une société de fitness s'est installée ( pas de réaction, commission ?), près du projet de bowling,ancien stade St. Michel, qui semble avoir du plomb dans l'aile, suite aux restrictions que le commune a faites, jeux de hasard, vous allez deux kilomètres plus Loing , chss. Romaine et s'est Strombeek qui en profite.


Ne vous semble pas que l'autorité local devrait faire une enquête auprès des autres habitants, avant de penser qu'elle a la science infuse et qu'elle connaît l'opinion de la population?

Il m'a répondu:

« Pour ce qui concerne ALDI, je note que le Collège s'était opposé au projet et que la société ALDI a bénéficié ensuite de l'intervention de l'autorité de tutelle (Province).

Bine qu'étant ouvert de caractère, j'estime dommage que lorsqu'une autorité locale se prononce clairement contre un projet pour des raisons de nuisances potentielles pour les riverains, une autorité de tutelle intervienne souverainement dans un sens contraire. Il est clair qu'il n'existe pas d'étude scientifique qui démontrerait que la présence d'une telle grande surface provoquerait des nuisances mais, a contrario, il n'y a semble-t-il pas non plus d'assurances que cette activités commerciales ne gênera pas le confort des dizaines de riverains du site.

Il me semble donc préférable d'appliquer un principe de précaution en privilégiant une autre affectation à ce terrain. C'était le sens de la réflexion des autorités wemmeloises, bien au-delà des appartenances politiques.

Aujourd'hui, même si le combat est inégal, la commune doit faire valoir ses arguments en s'appuyant sur un avocat. C'était le sens de ma prise de parole lors d'un des derniers conseil communaux.


--------------------------------------------------------------------------------

Mes conclusions:

1)Le fond du problème est oublié , y-a-t il un intérêt pour un grand nombre de wemmelois d'avoir une petite surface commerciale de plus , pratiquant les prix les plus bas ou la nuisance potentielle d'un douzaine de riverains doit-elle primer?

2)Chaque élu essaye de répondre aux demandes de particuliers, mais l'intérêt générale,ne doit-il pas primer, quitte a devoir décevoir certains?

Dire a tout le monde que l'on va faire les demandes de chacun est de la démagogie

3)Un élu doit étudier la question, prendre l'avis d'autres personnes qui ne sont pas concernée directement par le problème et prendre une décision dans l'intérêt de la majorité et parfois au détriment de quelques uns

4)Prendre un avocat ( aux frais des Wemmelois) parce que l'on est vexé qu'une autorité de tutelle contredit l'autorité locale me semble téméraire et perdu d'avance.

J'ai fait un procès en justice contre l'officier de l'Etat Civil de Wemmel, qui cumule de mandat ,est aussi l'actuel bourgmestre concernant mon mariage, que pensez-vous?

Un simple citoyen contre un officier de l'Etat Civil , j'ai perdu évidemment, perte 2.000euros

Vous trouverez plus de commentaire sur:
http://wemmel-candide.skynetblogs.be/post/5706395/aldi-or-not-aldi

Écrit par : sacré VDB | 31/03/2008

Les commentaires sont fermés.